J’ai 31 ans et je n’ai jamais voté

J’ai 31 ans et je n’ai jamais voté. Cette phrase pourrait ressembler à une triste introduction lors d’une réunion d’alcooliques anonymes, mais non. Je suis Tunisien et je n’ai jamais joui de mon droit de vote comme tout citoyen d’un pays démocratique.

Personne ne m’a empêché de voter, je ne me suis jamais inscrit sur une liste électorale, et même quand on m’a inscrit à mon insu, j’ai fait la sourde oreille et je ne suis pas allé voter.  D’ailleurs je ne connais aucun jeune de mon entourage qui vote.

Ma raison est toute simple, je ne veux pas être un vote faussé de plus sur la route d’une élection remportée à 99,8%. J’ai vu les vrais partis d’opposition se voir refuser des candidats légitimes à la présidentielle, et se faire poser des bâtons dans les roues pour présenter des  listes aux législatives.

A leurs places, les candidats pantins foisonnaient. Je me rappelle d’un débat télévisé où un candidat à la présidentielle a déclaré que son ambition est de devenir un jour président d’une municipalité. A moins qu’il ne pense que la Tunisie soit une municipalité, je pense qu’il s’est présenté à la mauvaise élection. Sauf qu’il n’avait pas le choix, il devait faire partie de la photo de famille d’un pays où le multipartisme et la démocratie sont une réalité concrète.

Enfant, j’ai vu Bourguiba vieillissant sermonner la population au quotidien avant le journal télévisé. J’ai vu un jeune homme vigoureux présenter un discours révolutionnaire parlant d’une Tunisie nouvelle, une Tunisie où il n’y a pas  de place pour un président à vie ou un parti unique. Des promesses de changement, de développement, d’émancipation.  Un discours digne des grands hommes de l’histoire moderne.

J’ai vu les manifestations de rue du début des années 90, j’ai vu leur répression du balcon de ma chambre. Et puis j’ai vu l’évolution des unes des journaux, l’apparition de la première dame, les changements de constitution, les successions d’élections « libres » et la montée en puissance des familles princières…

J’ai vécu la censure, j’ai connu les solutions de bricolage pour accéder à un site ou l’autre, les proxys pour contourner les « 404 page not found ».

J’ai lu les articles sur l’harcèlement des opposants et les activistes des droits de l’homme. J’ai suivi les combats de la LTDH (Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme), celle des avocats, les exils, les emprisonnements, les tortures…

J’ai vu l’abrutissement de la population et la montée des pensées plus radicales. J’ai vu les gens s’enfuir dans la religion ou dans les bars pour se trouver une raison. J’ai vu une jeunesse schizophrène, conformiste, peureuse…

J’ai vu des voleurs, des corrompus, des racketeurs, des sous-fifres, des hommes de main… j’ai vécu le banditisme et le clientélisme…

J’ai vu la peur terrasser toute une population, j’ai vu les lavages de cerveaux au quotidien par les médias classiques, j’ai vu le conditionnement qu’a du faire cette population pour accepter sa réalité. J’ai vu des hommes libres se mentir à eux mêmes et prétendre que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

J’ai vu Jaques Chirac déclarer en Tunisie: “le premier des droits de l’homme c’est manger, être soigné, recevoir une éducation et avoir un habitat”, ajoutant que “de ce point de vue, il faut bien reconnaître que la Tunisie est très en avance sur beaucoup de pays”. “Il faut le souligner, nous avons chacun nos critères d’appréciation”.

J’en ai compris que les « bougnoules » n’ont pas besoin de démocratie, ils ont juste besoin de manger et de boire. La démocratie est une entreprise noble que seuls des peuples raffinés comme les Français sauront apprécier.

Nicolas Sarkozy n’a pas fait mieux, son premier déplacement officiel en tant que président a été pour le Maghreb Arabe où il a confirmé tous ses “amis” dans leurs pouvoirs avec des déclarations comme “ l’espace des libertés progresse en Tunisie »  alors que cet espace n’a jamais été aussi exigu et étouffant: Les représentants réels de la société civile sont pourchassés, leur associations mises hors la loi et infiltrés de l’intérieur par les agents du gouvernement: je pense à la LTDH, à la ligue des avocats, aux vrais partis politique de l’opposition muselés.

En étouffant la société civile de cette façon, la Tunisie n’entendait qu’un seul son de cloche, ne voyait qu’une couleur : le mauve, couleur du parti au pouvoir et symbole « d’excellence ».  Les médias nationaux, voix du parti au pouvoir n’ont jamais fait un seul effort de transparence. Et même si leurs mensonges sont de moins en moins crédibles, voir même irrespectueux de l’intelligence humaine la plus triviale, ils continuent à s’enfoncer dans leur ridicule. Nier les faits, décrédibiliser les médias étrangers ou indépendants, la politique de l’autruche et les mensonges sont monnaies courantes.

Et puis j’ai vu une jeunesse se réveiller. Une jeunesse refusant la tutelle des censeurs, et utilisant le web 2.0 pour s’émanciper. Les bloggeurs d’abord, narguant l’armée de l’ATI (Agence Tunisienne de l’Internet), défiant les oppresseurs et continuant à s’exprimer malgré la chute de leurs camarades bloggeurs dans les bras de la police politique.

Les blogs ont été censurés, tout comme youtube, dailymotion et pleins d’autres sites. Même la communication vocale sur internet (Voice over IP, Voip) y est passée un moment. Mais voilà que facebook devient le nouveau média roi, suivi par twitter… et petit à petit la communauté virtuelle Tunisienne s’est revigorée et a commencé à revendiquer son droit à une expression libre et honnête.

Des campagnes spontanées comme yizzi fok ou Ammar 404 ont sonné le glas de l’internet à la mode Tunisia 1.0. Mais nonobstant ces signes avant  coureurs, le régime Tunisien n’a pas compris qu’avec les technologies de communication modernes,  les médias sociaux et la mutation permanente de l’internet, toute tentative de censure est impossible. Censorship is dead baby !

Ils continuent à cacher la vérité à un peuple en demande de changement : Les évènements de Redeyef, gafsa, et le bassin minier. Aujourd’hui c’est Sidi Bouzid qui s’embrase suivi par des manifestations spontanées dans toute la Tunisie…

On nous a tellement fait comprendre que les Tunisiens n’étaient pas prêts à se prendre en main. Qu’il ne fallait pas s’aventurer dans la jungle démocratique au risque de vivre la même expérience que l’Algérie des années 90. Mais aujourd’hui c’est les Tunisiens qui réclament d’en finir avec cette tutelle.

Un état de ras le bol général touche toutes les couches sociales de la population et des gens ordinaires sortent à la rue pour s’exprimer… et petit à petit les langues se délient…

En espérant qu’un jour proche on puisse aller voter… librement…

“Then I’m radio and then I’m television… I’m (not) afraid of everyone, I’m (not) afraid of everyone”*

A.

* Adaptée légèrement de « I’m afraid of everyone » par « The National »

This entry was posted in Censorship / Censure, freedom, liberté d'expression, Tunisia / Tunisie. Bookmark the permalink.

53 Responses to J’ai 31 ans et je n’ai jamais voté

  1. tous les jeunes ont vécu sa, chacun a vu les choses dans son petit coin, chacun a vécu ces 20dernières années à sa façon, marqué par l’un ou l’autre des evenements que vous avez cité, je voulais vous ecrire car en lisant votre article une image que j’avais oublié m’est revenue comme sa comme par magie… j’avais 6ans, on vivait dans un immeuble dans une cité populaire et ce jour je regardais dans mon balcon une manifestation violemment reprimée par les militaires, je me suis rappelé comment ma mère m’a trainé dans ma chambre aprés qu’un soldat nous a ordonné de fermer les volets…
    merci de m’avoir fais revivre ses souvenirs d’enfance…
    merci pour cet article, j’adore tout simplement!

  2. Sarah B.Y. says:

    Merci!
    Merci pour cet article dont les mots résument parfaitement le désarroi de notre Jeunesse et expriment parfaitement le sentiment de vulnérabilité qui nous envahit a chaque jour face à cette situation incommode que nous vivons a chaque jour et dont le poids se fait de plus en plus insupportable.
    J’aimerais dire que c’est admirable mais je dirais juste que c’est légitime parce que cette pensée est partagée et que nous devrions tous suivre l’exemple par la plume ou par tout autres moyens d’expression de faire nous entendre parce que nous sommes la voix de demain et qu’unis nous pourrions changer les choses!
    J’aurais pu m’exprimer longuement et saluer votre initiative de nous faire part de ces sentiments aux quels j’adhère, mais je m’arrêterais là car le fond de ma pensée, je pense, est assez explicite et je clôturerais en renouvelant mes remerciements….

    “J’avais entrepris une lutte insensée ! Je combattais la misère avec ma plume.”
    [Honoré de Balzac]

  3. AF says:

    J’ai vu un pathétique sosie d’Aldo Maccione rajeunir d’année en année.
    J’ai vu une regénération des Borgias, de l’autre coté de la méditerranée, passer du couscous au vol de yachts (on est des arabes après tout, enfin, je pourrai pas contredire mes collègues un peu facho).
    moi j’ai vu vingt ans de VIDE, et dieu sait ce qui s’est passé ailleurs en vingt ans.
    et vous qu’avez vous vu?

  4. Ines says:

    Moi, ce que je vois, c’est surtout qu’à part critiquer, vous ne faites rien. C’est bien joli, mais ça ne mènera à rien . Ce que je vois aussi, c’est que vous ne prenez en compte que les points négatifs qui découlent de la politique du pays mais ça n’est pas être juste ça ! Attends, il y a dix ans, quand tu prenais la route pour aller à Sousse tu mettais 4 à 5 heures pour y arriver ( en partant de Tunis ), tu passais par des pistes, des coins inconnus, et aujourd’hui – oh! miracle – tu as une autoroute qui te permet d’y être en moins de deux heures … Mais dis moi, tu parles français aussi, et puis t’as l’air d’être cultivé, mais dis moi, si c’était pas Ben Ali et ses mesures pour l’éducation nationale, tu penses que tu aurais le même niveau d’éducation que tu as aujourd’hui ??? Parlons un peu des hôpitaux, quinze ans en arrière, les grands hôpitaux étaient tous à Tunis, aujourd’hui tu as au moins un hôpital dans chaque grande ville de Tunisie, ce qui fait que les gens du fin fond du pays, ils sont tous à moins d’une heure d’un hôpital … Tiens, c’est aussi Ben Ali qui a facilité l’accès au soin … Dis moi, t’en vois beaucoup des SDF toi la nuit en Tunisie ? Tu vois beaucoup de gens crever de faim dans TON pays ? Et puis , soyons réalistes, les problèmes dont tu parles ne touchent pas 10% de la population tunisienne … Qu’est ce qu’il en a à faire l’épicier du coin de youtube ou dailymotion ?
    Il y a tellement de choses que tu “oublies”, tellement de points que tu noircis …
    Ton discours, c’est limite de la propagande contre le pouvoir, tu utilises les techniques de communication que tu dénonces : tu insiste sur ce qui ne vat pas, et omets de parler de tout ce qu’il y a de positif ici !
    Au final, c’est toi qui te mens à toi même en décrivant la Tunisie comme une prison où tu ne peux rien faire … Tout n’est pas noir ici …
    Je n’adhère pas du tout à ton discours …

    • anisb says:

      Merci Ines pour ton commentaire, c’est important d’entendre un autre son de cloche que le sien… de la critique c’est toujours positif…

      Par contre et si je crois bien comprendre ton commentaire, tu n’en penses pas autant. Pour toi critiquer est superflu, vouloir accéder à l’information librement est une cause futile… la démocratie et l’autodétermination sans tutelle le sont aussi sans doute.

      Et pour répondre à tes remarques: L’éducation est un acquis de l’ère Bourguiba et crois moi ce ne sont pas mes profs au lycée qui m’ont encouragé à avoir une conscience citoyenne, Les projets d’infrastructure sont financés en totalité par des prêts, il n’y a pas de sdf dans les rues grâce à la solidarité dans les familles etc.

      Mais bon, nos visions des choses sont bien différentes, tu te sens bien dans un régime dictatorial, policier et irrespectueux des moindres libertés humaines, moi pas !

      • selima says:

        Chere Ines, avoir des autoroutes, des hopitaux, des ecoles, c’est bien. Personne ne le conteste. Mais pourquoi devons nous avoir Seulement ca? Pourquoi ne pouvons nous pas avoir en meme temps un hopital et une presse libre? une autoroute et une societe non corrompue? une ecole et un parti d’oppositon qui a le droit de s’exprimer?
        Pourquoi au nom de quelques ameliorations (nous en somme conscient) devons nous accepter le vol, la corruption, la torture, l’abus de pouvoir….

      • dhafer says:

        Chere Selima,
        Votre article est parfaitement rédigé. Merci d’avoir eu le courage de vous heurter avec ces scribouillards mal-intentionnés (prenons l’exemple de Ines) qui ne cessent de cacher la réalité, ou de se chacher de la réalité (cela me dépasse), ou du moins, mettre l’accent sur ce qui a été déja fondé par H.Bouguiba (les hôpitaux et tout ça ..). Je voudrais, également remercier Azzouz pour son éclairement.
        Chère Ines,
        Je me demande si vous êtes consciente de ce qui se passe? Si vous ne l’êtes pas (chose impossible), alors il vous reste une chance d’ouvrir les pages d’intenet, France 24, Al jazeera …
        A mes yeux, c’est la peur qui explique votre prise de position intransigeante.
        En substance, Apitoiement, attendrissement, compassion et commisération avec les révolutionnaires (les habitants de Sidi bouzid, gafsa… et ceux qui se sont manifestés ), tels sont nos intéréts, des intéréts qui doivent être communs.
        merci

    • Azouzzz says:

      Ines es-tu déjà aller en Tunisie ? As-tu déjà fais un séjour à l’hôpital ?? Il y a beaucoup d’endroit en Tunisie ou les routes sont fait de sable, les hôpitaux sont dans des états pitoyables et même dans les grandes villes! ( Va à l’hôpital de Monastir par exemple … )
      Tu parles d’éducation mais heureusement qu’on a le droit d’apprendre le français dans un pays francophone et en plus ce droit la a été acquis sous Bourguiba …
      Il est tout à fait normal pour un pays comme la Tunisie de bénéficier de toutes ces infrastructures !
      Et toi trouves-tu ça normal qu’il y a 15 ans, seulement 7% des diplômés soient au chômage et aujourd’hui plus de 20% ? Personne n’en parle ! Evidemment puisque les médias sont censurés, sous l’emprise de notre cher président ! Trouves tu normal qu’une personne n’ayant pas voté pour Ben Ali se fasse persécuter ensuite ? ( et oui oui malheureusement c’est bien ce qu’il se passe quand une personne vote pour l’opposant … )
      Je trouve que Anis est une personne courageuse !! Tu dis tout haut ce que les gens pensent malheureusement tout bas ! Tu es en quelque sorte le porte parole de cette jeunesse en pleine révolte !
      Merci à toi ce discours étaient très bien fait !

  5. walid says:

    L’autoroute est réalisé par bourguiba et l’autoroute sousse-sfax a vu le jour que après 25ans, financé en totalité par les banques européennes

  6. Mouaten says:

    Je n’ai pas pu m’empêcher de répondre au message qui pue la mauverie de Ines.

    Moi, ce que je vois, c’est surtout qu’à part critiquer, vous ne faites rien.
    ->Tu fais quoi toi? T’applaudis?

    C’est bien joli, mais ça ne mènera à rien .
    ->Tué dans l’oeuf comme ça? sans discuter débattre, rien? ça t’effraye tellement?

    Ce que je vois aussi, c’est que vous ne prenez en compte que les points négatifs qui découlent de la politique du pays mais ça n’est pas être juste ça !
    ->C’est peut être vrai; mais en ce moment, ça a nettement pris le dessus.

    Attends, il y a dix ans, quand tu prenais la route pour aller à Sousse tu mettais 4 à 5 heures pour y arriver ( en partant de Tunis ), tu passais par des pistes, des coins inconnus, et aujourd’hui – oh! miracle – tu as une autoroute qui te permet d’y être en moins de deux heures …
    ->10 ans? des pistes? T’es sure que tu parles de la Tunisie là? 4 ou 5 heures??? Sousse???? Je crois que tu y allais à mobilette là🙂
    Sinon, ce n’est pas une faveur (mzya), c’est un droit! Nom de Dieu, pourquoi verse t on des impôts? Pourquoi la banque mondiale, et l’UE nous prêtent ils de l’argent?

    Mais dis moi, tu parles français aussi, et puis t’as l’air d’être cultivé, mais dis moi, si c’était pas Ben Ali et ses mesures pour l’éducation nationale, tu penses que tu aurais le même niveau d’éducation que tu as aujourd’hui ???
    -> Je crois que j’en aurais un meilleur.

    Parlons un peu des hôpitaux, quinze ans en arrière, les grands hôpitaux étaient tous à Tunis, aujourd’hui tu as au moins un hôpital dans chaque grande ville de Tunisie, ce qui fait que les gens du fin fond du pays, ils sont tous à moins d’une heure d’un hôpital … Tiens, c’est aussi Ben Ali qui a facilité l’accès au soin …
    ->Faux. Le système de santé a été mis en place sous l’ère Bourguiba.

    Dis moi, t’en vois beaucoup des SDF toi la nuit en Tunisie ? Tu vois beaucoup de gens crever de faim dans TON pays ?
    ->Solidarité sociale ./ Sinon, j’en vois oui.

    Et puis , soyons réalistes, les problèmes dont tu parles ne touchent pas 10% de la population tunisienne … Qu’est ce qu’il en a à faire l’épicier du coin de youtube ou dailymotion ?
    ->Pourquoi dénigres-tu l’épicier du coin? Crois tu qu’il soit inculte ou bien ignorant? Si je suis bien ton raisonnement, 90% de la population le serait, ce qui contredit ton fameux passage où tu louais les mérites du système éducatif.

    Il y a tellement de choses que tu “oublies”, tellement de points que tu noircis …
    Ton discours, c’est limite de la propagande contre le pouvoir, tu utilises les techniques de communication que tu dénonces : tu insiste sur ce qui ne vat pas, et omets de parler de tout ce qu’il y a de positif ici !
    Au final, c’est toi qui te mens à toi même en décrivant la Tunisie comme une prison où tu ne peux rien faire … Tout n’est pas noir ici …
    Je n’adhère pas du tout à ton discours …
    ->C’est un point de vu mauve, que je respecte, contrairement à toi.

  7. Ines says:

    Comprenez moi bien,
    Ce que je dis, c’est qu’il y a des problèmes bien plus importants que ceux qui vous gênent vous .
    Pour répondre à Mouaten , qui disait “Pourquoi dénigres-tu l’épicier du coin? Crois tu qu’il soit inculte ou bien ignorant? Si je suis bien ton raisonnement, 90% de la population le serait, ce qui contredit ton fameux passage où tu louais les mérites du système éducatif.” : là, tu vois, je dénigre la mentalité des tunisiens , ils ont accès à l’éducation, l’école est obligatoire jusqu’à quatorze ans, mais vas voir dans les petits villages combien il reste d’élèves après 14 ans … donc oui, si le type à 17 ans et qu’il est épicier, moi ça me choque et je trouve ça pas normal .

    Après , si on suit vos raisonnements, on doit tout avoir d’un coup . Je suis pas d’accord, c’est juste pas possible . Ca s’améliore et plus rapidement que vous ne le pensez . Ton blog là, il aurait pu être censuré , mais tu vois t’es encore accessible …
    Facebook pareil, ils auraient pu le censurer parce que des tas de vidéos circulent, des tas de gens critiquent, des tas de personnes essayent de mettre le feu aux poudres … Pareil, en me levant ce main facebook va bien .

    Je sais pas lequel d’entre vous a regardé le discours du président hier, d’ailleurs ça m’intéresserait de savoir ce que vous en avez pensé, mais de mon point de vue, il est de plus en plus transparent.
    Après je te dis pas que c’est un discours parfaitement transparent, que la Tunisie c’est une démocratie totale et complète mais on n’est pas non plus dans une dictature , loin de là …

    Enfin bon, le jour où les gens seront organisés ici, et qu’ils auront de véritables idées, claires, concises et utiles, ça servira à quelque chose…

  8. noura says:

    “Ton blog là, il aurait pu être censuré , mais tu vois t’es encore accessible …” (ma7a99ouch)
    “””tout blogue qui critique la politique du pays doit etre censuré ila 2an yathbouta ma you5alef thelek”””
    belleh chayy ynatta9!

  9. Ines says:

    PFFFFF !! Non, il ne devrait pas être censuré, mais si on suit le raisonnement de l’auteur, si …parce que d’après lui, toute critique au pouvoir est censurée … Encore une preuve qu’il noircit le tableau😉
    La prochaine fois, essaye de comprendre avant de sortir des bêtises et me faire dire ce que je n’ai pas dit !!!

    • selima says:

      Donc Ines, si je te suis bien, il faut dire merci et etre content que Facebook ne soit pas censure??? des tonnes d’autres sites le sont. internet est un droit pas une faveur!
      le pays est corrompu jusqu’a l’os. Meme pour voir un extrait de naissance tu dois avoir un piston. C’est normal ca? tu sais ce qui est grave avec la corruption? c’est qu’une fois que c’est installee dans un pays, il faut plus de 2 generations pout d’en defaire.
      Comme l’a dit Mouaten, les autoroutes, les hopitaux, c’est un droit. C’est toi et moi, qui les payont de nos impots! ce n’est certaiment pas un cadeau du gouvernement.
      Pourquoi Youtube est censure?? pourquoi Dailymotion est censur? pourquoi les journeaux europeens sont censures un jour sur deux?? Si tout allait bien, pourquoi ne permettons nous pas aux gens de s’exprimer?
      Est ce que tu discutes librement de tes opinions politiques en public? Non.
      Tu parles du pauvre epicier de 17 ans. Tu sais pourquoi il est devenu epicier? parce que ca ne sert a rien d’etudier 10 ans de plus pour se retrouver au chomage (comme celui qui s’est brule a Sidibouzid).
      on a eu notre independance depuis plus de 50 ans! le japon, la core du sud ont eu leur independance a la meme periode. Regarde ou ils sont aujourdhui et regarde ou en est la tunisie.
      Please Arretez de vous comparez au Niger, a la somalie, au soudan et de dire hamdellah on est mieux qu’eux ( ce n;est pas bien dure d’etre mieux qu’eux) mais comparez vous a ceux qui sont mieux que nous. Regarde l’europe, …d’accord ils ont leur problemes, comme tout le monde mais c’est un etat de droit.
      Tu sais qu’a tunis, meme devant la justice tu ne te sens plus en securite? parce qu’il y a toujours qulequ’un qui connait quelqu’un qui peu changer le verdic en sa faveur? Meme la justice est corrompue.
      Quand la justice dans un pays est corrompue, il ne reste plus rien.
      voila.
      La tunisie ce n’est pas la marsa et sidi bou said… Faut prendre la voiture, sortir des grandes villes et voir la misere des gens.

      • anisb says:

        Très bien dit Selima, je partage totalement des idées… la corruption et la manipulation de la justice sont pour moi les choses les plus graves qui peuvent toucher un pays… et malheureusement la Tunisie nage dedans de bon cœur

  10. sabrine says:

    Je vais être claire et concise : soit tu fais parti de ce gouvernement de comique, soit tu es la fille du président lui-même, car sinon il est impossible d’être de si mauvaise foi !
    Si tu ne vois pas l’accroissement du taux de criminalité, le désespoir des jeunes, le chomage, et les mandiants dans la rue… c’est que tu ne vis pas en Tunisie !
    Tu penses sérieusement que les gens ne crevent pas de faim ? une aide sociale de 20dinars par mois, ca nourrit qui ?
    Des élections remportées à 99,8% par un type qui est méprisé, un homme qui change la constitution en sa faveur pour être rééligible à vie, ca n’insulte pas ton intelligence, ça c’est normal ??
    Parce que tu vois, pour moi, un gosse qui se dit : “je vais aller vendre des légumes pour aider ma famille car les diplomés n’ont pas de travail”, je trouve ça normal !!!

    Et je terminerai, parce que je suis choquée, en disant que tes mensonges sont aussi outrageants que tes fautes d’orthographe ! “Si” tu as eu accès à l’éducation… qu’as-tu fait de ton objectivité ? ou simplement parce que Facebook va bien ce matin, tout va bien ?

  11. selima says:

    je voudrais rajouter quelque chose concernant l’education. Quand j’allais encore a l’ecole ( j’ai 35 ans aujourdhui), le niveau de l’ecole publique en tunisie etait excellent. Aujourdhui, ma majorite de la classe moyenne ne veut plus envoyer ses enfants a l’ecole publique et prefere s’endetter pour leur payer une ecole privee, parce que l’ecole publique est devenue une rigolade ou on forme de futurs delinquants. Le niveau s’est considerablement degrade depuis 10-15 ans. je te laisse cojiter ma chere Ines sur le pourquoi de la chose.

  12. Ines says:

    C’est pas moi qui suis de mauvaise foi !!!! J’ai jamais dit qu’il fallait être reconnaissant parce que facebook n’est pas censuré !!!! J’ai juste dit qu’il ne fallait pas noircir le tableau .
    Ensuite, vous êtes exactement comme les gens que vous critiquez, vus n’acceptez un discours différent du vôtre , vous n’acceptez ni la critique, ni mes arguments …

    Oui, je les autoroutes sont un droit, l’accès au soin c’est primordial et c’est le devoir du gouvernement de fournir les infrastructures au peuple, ça n’a pas été remis en cause. Ce que je dis, c’est que si on avait des dirigeants aussi cons et aussi corrompus que vous le dites, eh ben on aurait vachement moins de choses…

    A Sabrine , juste pour info, si tu veux critiquer mes fautes d’orthographe essaye au moins d’être irréprochable sur ton orthographe😉
    Et pour info, là ce que je fais c’est discuter librement de mes opinions politiques en public, y a-t-il quelque chose de plus public qu’internet ?
    Et je te permets pas de remettre en cause mon éducation, oui j’ai eu accès à l’éducation, et mon discours est objectif, c’est ce que je pense … Après que ça te plaise pas, c’est autre chose.
    C’est facile de désigner un coupable pour tout ce qui arrive en Tunisie , mais il faut aussi se poser des questions sur le peuple tunisien …
    Et Sélima, c’est quoi ces conneries d’avoir un piston pour un extrait de naissance? Dis tu veux pas être de plus mauvaise foi encore ? Un extrait de naissance ça te prend 5 minutes dans n’importe quelle mairie, tu peux même en avoir un à Carrefour , alors stp n’invente pas d’aussi gros mensonges juste pour servir ton discours …
    Chacun sa façon de penser, on verra ce que vous direz quand le régime changera …

  13. noura says:

    “on verra ce que vous direz quand le régime changera …”qui a parlé de changement de regime?pourquoi le regime doit -il changer si la tunisie est une utopie comme tu essais de te convaincre

  14. Ines says:

    Putain, mais j’ai l’impression de parler à des gens bornés! Il finira par changer, personne n’est immortel à ce que je sache !!!!! Moi je suis bien en Tunisie , j’ai aucun problème, je me sens pas persécutée , le regime ne m’empêche ni de vivre, ni de m’amuser, ni de me cultiver … On ne m’empêche pas d’évoluer, de rencontrer des gens issus d’autres cultures, de discuter, d’échanger … A vous entendre, on dirait que vous êtes asphyxiés par les dirigeants du pays !!!!!!!
    J’ai bien envie de dire ” la Tunisie tu l’aimes ou tu la quittes ” mais vous allez me traitez de facho !!!!

  15. sabrine says:

    Non… facho? non ! Mais sale petite snobinarde egoiste peut etre.

    Mais j’espère seulement que les 10% des privilégiés (dont tu dois certainement être membre) un jour ouvriront les yeux ou juste passeront la tête par la fenetre de leur cage dorée pour voir la souffrance de 90% de la population…

    C’est celui-ci le vrai pourcentage. Les gens sont malheureux et ont peur de parler.
    Tu pourras aussi te rendre compte, à ce moment là, que tout le monde ne va pas chez carrefour, (c’est peut-etre pour ca qu’on ne sait pas ou trouver un extrait de naissance🙂 )

    Et je rectifie TU N’AS EU AUCUN ARGUMENT, tout ce que tu as dit a été réfuté point par point. Ce ne sont que des mensonges. Es-tu sûre que c’est nous qui sommes bornés ?

    Non, toi tu as la chance de vivre, de t’amuser, de te cultiver… pas comme le gamin bac+5 qui de désespoir s’est s’immolé par le feu parce qu’on lui a pris son chariot de légumes.
    C’est tellement représentatif d’un pays qui va bien ca…

    Malheureusement pour les petits bourgeois-snobinards-privilégiés, ca commence à se savoir dans le monde entier. Lis plutot le lien suivant, ca, ca va te cultiver, et te permettre d’echanger sans passer pour une inculte.😉

    http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2010/dec/28/tunisia-ben-ali?CMP=twt_gu

  16. Ghoul says:

    Pas besoin de se taper sur la gueule, l’analyse de situation est tellement simple : on peut pas rester aussi longtemps au pouvoir sans perdre le sens des réalités.

    C’est bien d’éduquer le peuple, encore faut-il lui assurer les conditions pour qu’il y ait des emplois… et qui dit emplois, dit investissement, et qui dit investissement, dit confiance dans l’avenir.

    La Tunisie ne manque d’hommes d’affaires dynamiques et entreprenants, le problème on le connait tous : il y en a de moins en moins qui osent investir dans ce climat de corruption et de prédation économique. Les observateurs économique internationaux n’ont eu de cesse de tirer la sonnette d’alarme sur ce problème depuis des années, mais rien n’a été fait, et le taux d’investissement local a commencé a décliné obligeant l’Etat à rechercher des investisseurs étrangers (rappellez-vous les mascarades sama dubai, bukhatir…etc.)… mais sont-ils assez dupes pour avoir confiance dans un gouvernement auquel les locaux ne croient plus?

    Au final, ce qui devait arriver arriva, aujourd’hui la coupe est pleine, le roi est nu et rien ne sert plus de mentir.

    Mais malheureusement, je ne vois pas un changement proche : au mieux nous sommes en 81… un nouveau 87 est encore loin!

  17. Ines says:

    La sale petite snobinarde égoiste que je suis défend son pays ….
    Je fais peut-être partie des 10% de privilégiés mais apparemment toi aussi … Et tu ne cherches pas de solutions … Tu tapes sur tout ce qui bouge et qui n’est pas d’accord avec toi .
    Voilà donc, pour moi le débat est clos, continue à insulter .

    • anisb says:

      Tu pourrais commenter sur le nouveau post mnt😉
      http://twurl.nl/7isory

      • sabrine says:

        ma petite cherie, tu as raison, je voyage, je m’amuse, je profite de la vie et je danse toute la nuit sur les pistes des boites à hammamet tout comme toi peut etre… mais je sais, moi, que j’ai de la chance. Et je connais des gens qui retire la carte sim de leur portable parce qu’ils sont devenus parano et ont peur d’etre sur ecoute. J’entends des meres dirent : ne parle pas politique dans la rue, ils pourraient s’en prendre a toute notre famille. Je vois des gens avoir faim et hommes qui decident de voler pour survivre.
        Mais ou est ce qu’on va ?
        Je dis : regarde… je ne t’insulte pas.
        c’est pas beau, mais regarde tu vas comprendre de quoi on parle.

        Honnetement, les routes et les hopitaux, c’est les impots qui les payent. Tu voudrais en plus qu’ils prennent tout l’argent du contribuable ?
        Tu as raison, ca pourrait etre pire, mais ca peut aussi etre mieux. Sans corruption, avec des aides sociales, la création d’emplois, un gouvernement qui ne cherche pas à s’en mettre plein les poches, et la liberté d’expression. Comme dans une vraie democratie… On est un peuple intelligent et cultivé, jeune et dynamique on peut assumer d’avoir des droits et des obligations.

        Mais tu as raison il faut savoir dire merci, comme quand tu te fais battre et que tu n’as pas de marques au visage ! Alors dans ce cas, Merci ! (et merci pour facebook, ce matin tout va bien)
        Surtout Merci pour cette article. Moi aussi j’ai 31 ans et j’ai eu la chance de voter ! Je suis sur les listes mais j’ai pas de carte ma situation est compliquée.
        Ines tu sais si chez ikea ils ont des cartes d’electeurs ?😉

  18. sabrine says:

    rectivication, j’ai jamais eu la chance de voter ! certainement que quelqu’un le fait a ma place.

  19. moi (oui pas toi) says:

    tres bien dit anisb,
    j’aime bien et ca m’a donner envie de faire un blog =)
    (plus facile a dire qu’a faire O.o)
    je pense que toute personne que ce soit un pro dictature ou un pro démocratie aurai certainement envie de laisser sont commentaire et en passant chercher un bouton (j’aime)

  20. électron libre says:

    Pour revenir sur le commentaire de Ines, nul ne conteste les évolutions sur le plan des infrastructures , éducation… , j’ai envi de dire “MAIS HEUREUSEMENT “avec toute les richesses qui ont été pillées ainsi que les fonds détournés par le système mafieux en place.Ces réalisation reviennent de plein droit à chaque tunisien, c’est en effet le minimum requis pour un pays qui enregistre entre 5 et 6% de croissance annuelle.
    Ne soyons pas dupes la Tunisie ne dispose pas de richesse notre seule valeur ajouté et notre jeunesse et leurs capacités à innover et créer or aujourd’hui nous vivons tous un sentiment d’injustice d’oppression et de négligences, alors si la voix du peuple s’est élevé il faut l’écouter et l’entendre et en tirer les conséquences.
    La démocratie ne se donne pas elle se mérite!!!

  21. Herkules says:

    Je suis très agréablement surpris par ce peuple tunisien, même si j’aurais aimé que ça soit sans morts, sans blessés et sans heurts…Mais bravo pour ceux qui se sont sacrifiés.
    Personnellement, je soutiens l’idée que le peuple Tunisien est devenu mature et mûr, et qu’aujourd’hui il a amplement le droit à une vie politique à la hauteur….Une vie ou personne ne part voter à la place des gens directement impliqués et non pas de nous faire une “représentation” digne de certains pays africains qui peuvent désormais servir de modèle pour nous (malheureusement)…
    Une vie culturelle, ou les jeunes peuvent faire sortir leur talent, voyez Bendir Man ou Yasser Jradi, ce sont des jeunes talentueux qui méritent tout l’encouragement du monde, des gens qui parlent d’une réalisté amére en Tunisie….Une vie culturelle où hommes de théatre, peintres, écrivains, intellectuels, et autres peuvent s’exprimer librement
    Une presse libre et digne de ce nom
    Un payasge médiatique beaucoup moins instrumentalisé
    Un pays où le football n’est pas “kadhiyat watan”, comme si avec des footballeurs de 99 degré on va lancer un satellite de communication
    Un pays sans népotisme et sans corruption
    Un pays où les gens peuvent simplement s’exprimer
    un pays où il y’a une presse libre et des journalistes audacieux (dieu merci qu’il en existent quelques uns)
    Un pays où le Gouvernement ne se croit pas plus lucide que le peuple et arrête de décider à sa place
    La liste est longue, voyez-vous, et la Tunisie et pour les Tunisiens et non pas seulement pour les adhérents du RCD

  22. Pingback: Tunisia : “We Are Not Afraid Anymore ! ” · Global Voices

  23. selima says:

    Beacoup comme Ines, vivent dans un petit cocon protege’. C’est vrai que si tes parents sont aises, si tu vis a carthage et que tu vas passer ton reveillon a Paris ( bonne annee a tous au fait), tu as tendance a penser que tout va bien. Malheureusement ce n’est pas le cas de tout le monde en Tunisie.
    le probleme du pays c la CORRUPTION, voila. c’est simple et pas tres difficiles a comprendre. La corruption c’est la source de tous les problemes. Comme l’a si bien explique Ghoul, personne ne veut investir en tunisie a cause de la corruption. les investisseurs etrangers doivent automatiquement verser un pot de vin ( et la on parle de milliards) a ceux que je nommerais pas ici. Tous les nouveaux projets: telecom, immobilier, agriculture, tous et sans exception doivent verser des pots de vin.
    le pire dans l’histoire c que meme les petits negoces locaux ( taxi phone, buvette, fripperie, taxi…) eux aussi doivent verser des pots de vin. Personne n’echappe a la regle. personne n’est a l’abri d’etre exproprie de sa maison, exproprie de son usine, parce que X et Y le trouvent interessant.
    Si il n’y a pas d’investissement, il n’y a pas d’emploi. Si il m’y a pas d’emploi il y a des la misere. Voila, c tres simple.

  24. Pingback: “Cet article a été censuré en Tunisie. Partagez-le” » Article » OWNI, Digital Journalism

  25. Pingback: Tunisia : “We Are Not Afraid Anymore!” » freetunisia

  26. Sailor says:

    Salut les ami(e)s,
    c´est trés important d´avoir des opinions differents,Ines a le sien il faut l´accepter, chacun de vous a son propre opinion forgée d´aprés ces propres experiences, ces propres moyens de vie…etc, si Ines vient d´une certaine classe aisée ce n´est certainement pas négatif et ca parle en faveur de ce gouvernement ou l´autre. L´aisée voit la situation plus au moins positif(certainement pas tout) et l´oppréssé ou le démunis la voit négatif (en general il refuse de voir ce qui est positif) ce qui est humain et ne peux pas etre logiquement contestée ,le plus important c´est relier ces deux point de vue pour avoir un meilleur avenir.La culture de l´europe moderne (inclu usa) n´aurait pu se lever de sa misere si elle ne s´était pas appuyé sur le monde Islamique (sans déterminer la maniere), le monde Islamique n´aurait pu fondre sa civilisation sans s´appuyer entre autre sur ceux qui ont precédée tel que Grec,Perse,Romain, chinois ou autre, le monde fonctionne de tel maniere et personne ne peux le changer. le 1 er gouvernement en tunisie (pour ne pas dire une Republique car elle n´avait pas les caracteristique d´une republique) avait mis les bases,les infrastructures,les plans et
    l´execution de l´instauration d´un nouveau état moderne basé sur ce qui précedait, on ne peux nier que bourguiba considerait la Tunisie sa propriétée et que les tunisiens sont ses enfants,ainsi ils frappait les gouverneurs,malmenait certains ministres et personne n´était a l´abris de bourguiba, (il faut seulement écouter ses discours et ils sont beaucoup dans le net) ainsi il n´avait pas besoin de voler et de faire des virement a l´etranger ,tout lui appartenaient et ainsi il se comportait , son reve était de construire une tunisie exemplaire et bien sur ou personne ne parle, donne son opinion ou fait une opposition,(de maniere qu´il avait die a pompidou lors des émeutes de 1978
    vous devez de temps en temps battre vos enfants pour qu´il ne font pas de probleme et pour les eduquer) il ne tolerait pas d´autre opinions,comme pharao avait dit ” je ne vous montre que ce que je vois, et je ne vois que le droit chemin”, quand a ses femmes la 1ere était francaise musulmane naturalisée tunisienne, la 2e vient d´une famille aristocrate et assez riche.
    Ainsi le vol était commis par les ministres faute de trop de confiance de bourguiba en quelques uns.
    Dans son dernier discour qq semaines avant sa destitution bourguiba avait dit” le reste de mon age je vais le consacrer a combattre la corruption “arrachwa” et le premier est deja arretée mais je m´étonne de ces interventions en sa faveur que je n´attendais pas et je nes accepterais pas………..”
    On dirait je vous fais un cour d´histoir,non non mon texte n´auras pas de sens sans ses avances.
    Le 2e gouvernement basée sur ce que le premier a fait, a continué la construction mais avec plus de dettes exterieur alors que le premier les a pratiquement éliminée,avec plus d´oppression,je ne vous montre que ce que je vois,il a installée plus de 20 groupe de policiers pour différente taches. construit plus de caserne de flics,et les postes de travails n´éxistaient pratiquement que dans la police ou douane ( c´était évident puisque celui qui matraqué et tué les tunisiens en 1978 c´était BEN ALI amené exclusivement de la pologne pour cette tache),le parti n´avait pas grand chose a dire mais,dela il est devenu elfati9 annati9, le mauve s´est instaurée, les ponts ,
    les poteaux,les immeubles le 7,le col rouge et fala 3acha fi tounes man 5anaha ,le vol de yacht,air carthage ,zitouna……….de l´un et de l´autre, et le comble 26-26 et 21-21 qui peux nier,que ses enfants doivent donner au directeurs des dinars, et le parti devient de plus en plus riche,je ne voudrait pas raconter mes aventures de 26-26,la vente du pays au francais et americans ,chinois….(mines du sud) électricitée au nord sans que les tunisiens soit employées.
    Ce que les premiers tunisiens ont liberé de la france, leur a éte remis au nom de
    l´amitiée et l´époque de l´internet.
    Ce gouvernement a fait des choses, on ne nie pas mais avec beaucoup de credits,et il a enlevée plus au tunisien le dignitée, la fiértée, le libre passage dans le monde,le libre choix d´aider ou non, bien sur quand on a un travail,on habite dans une villa,le quartier est propre,on donne a 26-26 parceque c´est papa qui donne,portable,computer,peut etre voiture…etc…..on se demande vous ete fous la vie est belle qu´est ce que vous voulez?????démolir le pays…fala 3ach fi tounes man 5anaha
    Cet état n´arrive meme pas a organiserz ou forcer les baladia de nettoyer les poubelles de la capitale et les banlieux a part carthage bien sur………
    L´avenir appartient aux jeunes, c´est les jeunes qui vont avoir toute ces dettes sur leur dos, c´est les jeunes qui doivent cotiser a la direction du pays parceque les jeunes sont le future et eux sont lepassée. alors travaillez ensemble et pas l´un contre l´autre.
    le m´excuse pour les fautes
    Je pourrais écrire pendant des jours
    Proxy:
    b.tunnel.com
    ensuite:


    juste qq uns

  27. THP says:

    Si je peux me permettre de réagir, en tant que français qui a passé une partie de sa vie en Tunisie, sachez tout d’abord que ça me remplit de joie de voir que le peuple tunisien, ou du moins une part, a décidée de prendre son destin en main et de s’émanciper, en redécouvrant la révolte, le sens critique et la lutte envers son propre état.
    Cet article plein d’éloquence et écrit d’une façon remarquable nous fait aussi bien prendre compte de l’étendue des problèmes sociaux, que de l’état de la mentalité populaire par rapport à ces problèmes.
    Je me retrouve donc choqué devant des commentaires tel que celui de “Inès” (le premier, en l’occurrence), qui blâme cet article dans sa démarche vers la liberté et fait l’éloge du système dictatorial, celui du “bandeau sur les yeux”, ou chaque citoyen est un mouton. Je ne savais pas que des gens pouvaient aimer vivre comme ça O_O, je le saurais! Bref, sachez que si certains épicier du coin s’en sortent plutôt bien, ce n’est pas le cas de tout le monde. Les Sdf, dont vous parlez, sont tout simplement dans des prisons ou des centres de rétention. Il me semble qu’une des personnes qui s’est tué l’a fait parce qu’elle n’arrivait pas à trouver de travail (bien qu’étant diplômée). Vous faites l’éloge du système du “moins pire”. “Tant que je suis en vie, ça va”.

    Hasilou, je ne pense pas que le peuple tunisien soit d’accord avec vous. Et on le voit très bien. Les autoroutes, qui sont bâties à force de corruption (Le 1/2 lampadaire qui marche, je m’en rappelle encore…) ne font pas toute la réussite d’un pays.
    La misère je l’ai vu de très prés en Tunisie, et je ne parles pas de Tunis, mais du sud. Et là, tu n’a ni école, ni hôpital, tu a l’impression que les gens qui y vivent n’ont jamais rien vu du monde actuel! Si encore ils étaient heureux et vivaient bien, ça irait, mais ils sont dans la déchéance la plus totale, c’est évident, ils sont délaissés par l’état.
    Bref, tout ça pour dire qu’après deux décennies de dictatures, il est normal que les tunisiens en aient marre. Tout le monde sait que Leïla et sa bande dépouillent le pays. ça va un moment, mais trop c’est trop.
    Admet qu’un type au pouvoir depuis 23 ans ne peut être qu’une fripouille, un menteur, un malhonnête.
    Alors peut-être qu’Anis décrie les problèmes de ce pays, se plaint, critique… Mais c’est pour aboutir à des solutions! Si tu ne remet jamais rien en cause dans ta vie, tu ne progressera jamais. La remise en cause de ce système va éveiller les conscience de nombre de gens et je suis sûr que beaucoup de tunisiens trouveront l’inspiration nécessaire, à fonder un nouveau système plus libre et démocratique.
    Bien à vous

  28. Pingback: Túnez: “¡Ya no tenemos miedo!” | Gaceta de Cuba

  29. Pingback: Tunise : “Dorénavant, on a plus peur” | JusticeAvenue

  30. Martine says:

    j’avais un Blog: “Desde mi Jaima”, malheureusement je l’ai fermé pour des raisons personnelles. Mais je conserve la possibilité de commenter chez mes Amis Bloggeurs.
    Je viens vous donner tout mon soutien.. Je connais très bien la Tunisie, j’en parlais souvent dans mon Blogg , ce peuple, que j’aime profondément, mérite un futur brillant , loin , très loin de ce présent qui se perpétue depuis plus de 24 ans!!
    J’ignore si mon commentaire sera publié…
    Toute mon affection et mon supportdepuis l’Espagne.

  31. Mo says:

    Tout d’abord, je tiens a remercier l’auteur du blog pour cet article pertinent. Le fait est qu’aujourd’hui, même si on ne voit encore qu’une mince partie de la population en manifestation (sans doute par peur de représailles), tous se rendent compte que le pays change. Un journaliste de je ne sais plus quel revue anglaise avait fait le parallèle entre la situation actuelle en Tunisie et la chute du régime de Caucescu, en Roumanie, qui montrait assez bien le décalage entre ce que faisait le pouvoir et les attentes du peuple. Si je retrouve le lien, je reviendrais le poster.
    Cela peut aussi nous rappeller la fameuse phrase de Marie Antoinette lors de la révolution française. Voyant la foule au porte du château réclamant du pain, ne comprenant pas les désirs de son peuple, elle déclare “Ils n’ont pas de pain? Qu’ils mangent des brioches!”. Disconnected from reality.
    Je me suis exprimée pour ma part sur la question sur mon propre blog, que je vous invite à aller lire (oui je sais, faire de la pub de cette manière, c’est pas terrible, mais on fait avec les moyens du bord…). Quand aux vives réactions exprimées par rapport au post de Ines, elles sont légitimes et très compréhensible. On ne peut manifestement pas se contenter, après bientôt 24 années de gouvernance d’un seul et même président et après des promesses de changement, uniquement d’autoroutes, de rénovation d’hôpitaux et de pharaoniques projets de construction dont les bénéfices iront droit dans les poches de la mafia trabelsienne ( et qui, de plus, sont soit construites par des entreprises étrangères, soit ayant le budget a moitié sucé par les pots de vin en tout genre). J’ai vécu cinq ans en Tunisie, j’ai vu le train de vie de la jeunesse aisée des écoles privées dans lesquelles j’étudiais, et la misère qui gangrenait d’un autre côté certain membres de ma famille, ayant des enfants et étant sans le sou. On ne peut pas se contenter d’un pays qui, en plus de cacher les vérités économiques en muselant les médias et internet, refuse toute alternative et se borne a détruire toute possibilité d’un changement, creusant ainsi les inégalités et accentuant les frustrations des laissés pour compte. Quel jeune tunisien ne vous dit pas aujourd’hui qu’il souhaite par tout les moyens aller en Europe, et ce malgré tout l’attachement qu’il éprouve pour la Tunisie? Est-ce le seul avenir que peut nous offrir ce pays, Ines? L’exil ou la misère? Je comprends bien vos positions, vous êtes de celle qui considèrent que le changement se fait progressivement, sans heurts. L’Histoire prouve le contraire. Rien ne change petit a petit. Tous les régimes totalitaires sont tombés sous le coup d’une action du peuple, la Tunisie elle même a crée cette impulsion en 1956, lors de l’indépendance. On ne peut plus attendre. Éloignons nous de la violence et des totalitarismes, et avançons vers une nouvelle ère de culture, de liberté et d’espoir. Les problèmes ne se réglerons pas en un jour, mais il faut bien au bout d’un moment tenter de les traiter au lieu de les cacher.

  32. Pingback: Tunisia: “Non abbiamo più paura di protestare!” · Global Voices

  33. silvia says:

    Excellent text… I read it too late maybe, when people already died in Tunisia, but is still excellent your post… Congratulations for the courage of seeing so clear and telling so mature the things as they are. Instead of reading it as a political manifest, I read it as a poetic rage and deception of the youth… I have a few friends in Tunisia and I fear for their life and also for their future…😦

  34. Fadoua says:

    Salut.

    Ton témoignage est touchant et bien dit.
    As tu pensé à écrire une version en Anglais?

    • anisb says:

      Désolé pour la réponse tardive Fadoua… normalement j’écris en Anglais, mais dernièrement j’ai écrit en Français vu le sujet… je n’ai pas pensé à le traduire, mais si tu veux le faire, ça m’honorerait😉

  35. AYARI Moncef says:

    Je voudrais bien savoir ce qu’en pense Ines aujourd’hui et ce sur tous les plans. Que pense-t-elle de l’oppression de tout un peuple par le régime de Ben Ali, sa femme, son beau fils et sa belle famille? Que pense-t-elle des crimes, des tortures et de toutes les exactions de ce régime? Que pense-t-elle des milliards (argent du peuple) détournés et expatriés aux quatre coins du monde? Que pense-t-elle de ces palais de rêves des Trabelsi en comparaison des logements en tôles habités par nos concitoyens à Kasserine, Thala et dans toutes les régions du centre et de l’ouest du pays? Que pense-t-elle de la main mise de la fille de Ben Ali sur une partie du patrimoine archéologique de la Tunisie (Notre Histoire) ? Que pense-t-elle de et de et de …. Enfin que pense-t-elle des milices, mieux armés que la police nationale et les militaires, qui sévissent encore en Tunisie et ce même après la fin du régime dictatorial de Ben Ali et de l’RCD? Ouvrez les yeux, ouvrez les oreilles et surtout ouvrez votre cœur aux cris et aux plaintes de tout un peuple qui a souffert pendant plusieurs décennies et vous comprendrez. Ce peuple, ce bon peuple tunisien a été enfin sauvé par sa jeunesse, oui sa jeunesse qu’on croyait, heureusement à tort, nous les adultes et les vieux, apolitique.

    • anisb says:

      À mon avis elle n’en pense rien, elle a sûrement fait une petite pirouette vestimentaire qui l’a transformée en révolutionnaire de la 25 ème heure…

      Merci pour ton commentaire Moncef, et vive la liberté… pour tous, même pour Ines !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s